Yoga quand on n’est pas motivé

Cela nous arrive à tous. Un matin, on n’est pas motivé. On se dit : une séance loupée, ce n’est pas bien grave. Et on a bien raison. Le corps a besoin de repos de temps en temps. L’esprit a besoin de se changer des idées. Mais parfois une séance devient deux, deux devient trois et avant que l’on s’en rende compte, des semaines entières sont passées. Que faire dans ces cas-là ? Et comment reprendre notre pratique ?

Arrêter le mal avant qu’il ne s’installe !

Yoga vise toujours prévention au lieu de guérir. Cela va pour la motivation aussi ! Discipline et routine aident énormément à éviter qu’une séance devient deux. Et pour les jours où vous n’êtes pas motivés : changez ! Si vous faites souvent les postures dynamiques, essayez les postures statiques. Si vous travaillez surtout le dos, essayez les hanches. Si les asanas ne vous disent rien, faites juste pranayama ou une méditation. Essayez de garder l’heure de votre séance comme quelque chose de sacré : un rendez-vous avec vous-même que vous ne devez pas louper.

Bien entendu, parfois il n’y a pas le choix. Si vous êtes blessé ou malade, s’il y a des impératifs…

Rappelez-vous pourquoi vous aviez démarré Yoga.

Si cela fait plusieurs jours/semaines que vous n’avez pas pratiqué : retournez aux sources. Nous ne choisissons pas une pratique sans raison. Qu’est-ce qui vous avait incité à pratiquer Yoga au tout début ? Est-ce que c’était un besoin ? Une recherche ? Une rencontre ? Est-ce cette recherche initiale est toujours d’actualité ?

YouTube !!!

Et ses milles et une façon de faire du Yoga – parfois complètement bête ! Parfois intéressant. Mais voir quelqu’un pratiquer, chercher à expliquer une séance ou une asana peut s’avérer suffisant pour vous redonner l’envie de reprendre votre pratique.

Cette odeur d’amande et de vanille qui viennent des pages bien jaunies.

Les bons vieux livres de Yoga. Peut-être des manuels pratiques. Ou encore des manuels théoriques. Ou simplement une biographie ou une autobiographie d’un Yogi. Idéalement un livre que vous n’avez jamais lu afin de vous amener une nouvelle perspective sur votre pratique de Yoga.

Bougez-vous !

Sur les quais de la Seine très tôt le matin, chez un ami, dans un jardin, dans les escalier… ou simplement une autre pièce dans votre appartement : parfois simplement changer le lieu est suffisant pour redonner la motivation.

Un cours pas comme les autres.

Il y a des centaines de styles de Yoga qui se propagent. Ils ne sont pas tous bons. Parfois, ils ne sont même pas Yoga du tout ! Mais chaque nouveau style demande également quelque chose de nouveau de votre corps et de votre esprit. Il se peut que vous terminiez ce cours en râlant. Ça ne fait rien. Ça vous donnera quand même envie de reprendre votre propre pratique.

Laissez-vous affamer.

Pas littéralement ! Mais figurativement. Arrêtez votre séance bien avant l’heure. Si vous êtes habitué aux séances de 2h, faites une séance qui ne dure qu’une heure. Ou une demie heure. Sortez quand vous avez envie de continuer.

Le 10-minutes Yoga.

Bientôt vous allez voir de nouvelles vidéos sur Abhisaran où nous travaillerons juste 3-4 postures, une respiration, et pour pas bien longtemps. Cela étonnera les personnes qui suivent mes cours (qui peuvent s’avérer bien long !). Néanmoins cette méthodologie a également des bienfaits : notamment au niveau de notre souplesse et de gestion du stress. Pareillement, cela aide notre système nerveux à s’habituer à l’entraînement.

Idéalement, ces 10-minutes Yoga est à faire plusieurs fois par jours (surtout si vous vous trouvez dans une situation où il n’est pas possible de consacrer 1h ou plus à votre séance). Mais si un jour vous ne vous sentez pas motivé pour faire une longue séance… juste 10 minutes. Ce n’est pas beaucoup !

Le challenge !

Vous n’avez jamais réussi à vous mettre sur une jambe et garder l’équilibre ? Allez ! C’est le moment d’essayer… oui, le jour où vous ne sentez pas du tout envie de faire même la posture le plus simple ! Mettez-vous de nouveau sur YouTube. Cherchez les tutoriels pour comment réussir tel ou tel asana (surtout les étapes précédentes). Prenez une étape simple qui est à votre portée. Et allons-y !

Redevenez enfant.

Quand j’étais jeune, je ne m’entrainais pas. Je ne « pratiquais » pas Yoga. Moi, je jouais ! On me disait de faire Adho mukh svanāsana. Je soulevais ma jambe à droite. A gauche. Parfois une main. Parfois je faisais des visages comiques. Et puis j’éclatais de rire. Allons, allons ! C’est votre corps. C’est votre esprit. Les deux sont magnifiques ! Apprécions-les et jouons !

Et surtout… ne vous laissez pas abattre !

Tous ces conseils… vous me direz ce n’est pas du Yoga, ça ! Vous aurez probablement raison. Afin de rentrer dans les profondeurs de Yoga, il faut la persévérance, le sérieux, le tapas. Mais les moments de baisses morales et manque de motivation peuvent arriver à tout le monde. Ce n’est pas une raison pour vous laisser frustrer ou baisser les bras !

Bien entendu, ce ne sont que quelques idées pour vous aider à reprendre votre pratique… ou ne pas la lâcher tout court. Si vous en avez d’autre, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !