Tri Guna – les 3 qualités de l’esprit.

Triguna - la psychologie en Ayurvéda

Pourquoi nous faisons ce que nous faisons ? Comment marche notre esprit ? Le point du vue Yogique et Ayurvédique en ce qui concerne la psychologie est assez différente de la médecine moderne. L’esprit et le cerveau, bien qu’intimement liés, sont vus comme deux entités distinctes. Là où le fonctionnement du cerveau dépend directement de l’équilibre dans les dosha (fautes/humeurs du corps ; à lire : La théorie des dosha) ; en ce qui concerne l’esprit, nous parlons plutôt des 3 guna (qualités). Parmi ces guna, sattva (de racine sat, qui vient de la racine as, qui veut dire « être ») représente la qualité de lumière et de paix. Rajas (qui veut dire « la brume » ou « le brouillard » en Sanskrit) représente la qualité du dynamisme et de l’attraction. Tamas guna (qui veut dire « l’obscure » ou « la noirceur » en Sanskrit) représente l’inertie et l’obscurité. Mais d’où viennent ces guna ? Comment agissent-ils sur notre esprit ?

Qu’est-ce les guna ?

L’hindouisme voit l’être (pas juste l’être humain mais chaque être) comme étant une représentation microcosmique du cosmos. Les mêmes énergies qui sont présentent dans le cosmos sont également présentes dans l’être. Afin de mieux comprendre les guna, il devient important d’aborder le sujet de l’existence du cosmos.

Au premier abord, l’hindouisme parait une religion polythéiste où on prie des milliers de dieux (quand j’étais jeune, on rigolait souvent qu’il y avait un dieu pour chaque indien… maintenant que l’on a dépassé 1 milliard, je me demande si c’est toujours vrai !). Mais le plus on approfondit les textes sacrés (comme le Rig Véda), le plus on s’aperçoit que malgré la présence des multiples dieux, l’hindouisme voit la source de toute création comme étant une singularité (Brahman – Dieu/Dieu Suprême). Il sera plus exact alors de qualifier l’hindouisme d’un monothéisme polythéiste.

Quelle est la nature de ce Brahman reste une question qui dépasse le sujet de cet article. Mais si je résume (en me permettant des simplifications), Brahman est et n’est pas. Il existe et n’existe pas. Il est l’infini et zéro. Il préexiste existence et inexistence. (A référer : Rig Véda X.129, Bhagavad Gita VIII.17-20.)

La question reste : comment est-ce que cette entité qui préexiste l’existence et l’inexistence a pu donner naissance à ce cosmos ? Parmi les théories qui cherchent à répondre à cette question est Sankhya Karika, qui formera la base du Yoga et Ayurvéda. Sankhya nous parle d’une dualité Purusha (la conscience suprême) et Prakriti (la nature primordiale). Prakriti, dans sa forme encore non-manifestée, est formée de trois forces primaires qui existent dans un équilibre parfait. Mais le contact avec Purusha génère un déséquilibre au sein de Prakriti. Sattva guna (la force de création) aspire l’existence de l’inexistence à ce moment-là. Rajas guna (la force de dynamisme) met en mouvement le cosmos nouvellement manifesté. Et tamas guna (la force d’inertie) amène la structure à ce cosmos.

L’évolution de l’être.

l'évolution

Tout ce qui existe contient ces trois forces primaires et rien ne peut exister sans la présence de ces trois forces. Mais quelle quantité de chaque force est présente change la nature de chaque entité. Le plus tamas guna est présent dans une entité, le plus cette entité aura une manifestation physique. Le plus rajas guna est présent, le plus l’entité en question sera dans un état d’agitation et de mouvement. Et le plus sattva guna est prédominant, le plus l’entité sera remplie de l’énergie de pure création.

A noter : afin de comprendre le lien entre les trois forces, on peut visualiser chaque être/entité comme un verre d’eau rempli avec trois liquides différents. Le plus un liquide est présent, le plus cela réduit la quantité des autres liquides.

L’enjeu entre ces trois forces primaires met en place le processus d’évolution qui crée les divers tattva (principes) qui, au fur et à mesure, vont donner naissance au cosmos tel que nous le connaissons. Et tout comme le cosmos, l’évolution de l’être vivant est également en enjeu entre ces trois forces primaires.

À la suite de la manifestation de l’âme lors de la conception, le premier corps qui est créé s’appelle karana sarira ou le corps causal. Le corps causal a une seule et unique fonction : agir comme le germe pour permettre l’évolution des autres corps. Ces autres corps sont divisés en deux catégories : suksma sarira (les corps subtils) et sthula sarra (le corps physique).

Les gunas et la psychologie humaine.

impact des gunas

Ces deux concepts (les 3 gunas et les corps multiples) forment la base de la psychologie en Yoga et Ayurvéda. Parmi les suksma sarira (corps subtils) est le corps d’esprit (manomaya kosha). Et comme tout le reste, il contient également les mêmes trois forces primaires (guna). Quel guna est prédominant dans l’esprit change fondamentalement comment cet esprit fonctionne.

A noter : L’esprit de chaque individu contient les 3 guna et a besoin des 3 guna. Mais chaque fois un guna devient prédominant, les deux autres diminuent. Le mot « sattvic » alors signifie que c’est sattva guna qui est prédominant. « Rajasic » signifie que c’est rajas guna qui est prédominant. « Tamasic » signifie que c’est tamas guna qui est prédominant. Egalement, il peut exister des combinaisons multiples de quantité de chaque guna dans l’esprit – ce qui fait que chaque personne est unique psychologiquement. Ce qui suit essaie surtout de tracer des grandes lignes vis-à-vis ce qui se passe quand un guna devient prédominant dans l’esprit.

L’esprit sattvic

Sattva guna est de nature lumineux et léger (réf : Sankhya Karika XIII). Dans l’esprit, il amène l’illumination. A ce moment-là, les sens cognitives tournent vers l’intérieur. L’impact des facteurs externes (comme l’environnement, la société) diminue. L’esprit développe la paix intérieure et du recul. Les centres psychiques émotionnels sont apaisés. L’être commence à prendre conscience de ses divers corps subtils, son corps causal ainsi que sa conscience (l’âme).

Cela change profondément le fonctionnement de l’être ainsi que son interaction avec son environnement. L’esprit devient réceptif et la personne arrive à facilement distinguer le vrai du faux. Elle a des idées claires, sans contradictions, et elle arrive à percevoir les choses telles qu’elles sont sans pour autant tout filtrer à travers ses désirs et ses peurs. Elle devient non-attachée à l’égo, aux acquis matériels et ne ressent pas le besoin de motivation externe ou des buts externes pour faire ce qu’elle doit faire. Elle développe de la détermination et la maitrise de soi, et devient tolérante et bienveillante envers les autres.

Titre corps, cette personne a un sommeil reposant sans pour autant avoir besoin de dormir longtemps. Les dosha du corps s’équilibrent et elle est en bonne santé physique. Ses besoins sont minimalistes et elle n’utilise pas beaucoup de ressources naturelles de son environnement, arrivant ainsi à vivre en paix avec la nature.

tableau des guna-1

L’esprit Rajasic

Rajas guna est de nature dynamique et mouvementé. Dans l’esprit, il crée l’instabilité. Un esprit avec la prédominance de rajas peut paraitre vif et intelligent, mais il manque très souvent de clarté dans ses idées. Les connaissances sont inconsistantes et les fautes de logiques se manifestent fréquemment. Les centres psychiques émotionnels deviennent hyperactifs. Les sens cognitifs se tournent vers l’extérieur et l’égo devient extrêmement important.

Dans cet état, la personne filtre tout ce qu’elle perçoit à travers ses peurs et ses envies. Des turbulences émotionnelles sont communes et le bonheur de la personne dépend de la gratification instantanée des envies du moment. Les désirs matériels deviennent la motivation principale et gèrent tout ce qu’elle fait dans la vie. Elle cherche à rester active et développe une peur du silence et de l’inertie. L’avis des autres comptent énormément et elle cherche la reconnaissance sociale.

En ce qui concerne le corps, ce mouvement d’esprit aggrave vata dosha (le principe du mouvement) et parfois également pitta dosha (le principe de digestion/assimilation). Le stress s’accumule. La personne est souvent de nature anxieuse et souffre d’insomnie. Le besoin de gratification instantanée assure qu’elle a sans cesse besoin de quelque chose de nouveau afin de combler le manque de paix intérieure. Elle épuise les ressources naturelles de son environnement.

L’esprit Tamasic

Tamas guna est de nature lourde et enveloppante. Telle qu’une force primaire, ce guna est responsable pour donner la structure à la manifestation du cosmos (nos corps, par exemple, sont essentiellement tamasic). Mais dans l’esprit, il amène également obscurité, ignorance et lourdeur. La mémoire s’affaiblit et la personne développe une paresse mentale, intellectuelle et physique.

Durant ces moments, la personne a tendance à s’accrocher à un « savoir qui convient » qui est souvent basé sur des principes faussés. Elle développe une négativité envers le monde qui l’entoure ainsi qu’envers soi-même. Les sens cognitifs restent focalisés vers l’extérieur mais tout est filtré par cette négativité et des peurs. Il y a une prédominance des émotions négatives comme la dépression, la tristesse et le manque d’optimisme. Souvent la personne peut également se fermer complètement à ses émotions et déteste tout genre d’introspection.

La personne développe des désirs peu réalisables, manque énormément de motivation pour faire des choses, et choisit souvent les solutions faciles qui ne demandent pas d’effort. La manque de discipline, la manque de maitrise de soi et la léthargie sont souvent des symptômes de l’esprit tamasic. Elle a tendance à facilement se mettre en colère chaque fois que quelque chose contredit ses croyances. Elle devient insensible envers les autres et développe les tendances autodestructrices.

En ce qui concerne le corps, c’est typiquement Kapha Dosha qui devient aggravé quand l’esprit est tamasic. La personne manque d’énergie. Le corps est souvent lourd. Elle dort beaucoup, mais le sommeil est peu reposant. La personne se soucie peu de son environnement et continue d’épuiser ses ressources naturelles plus par négligence que par des besoins réellement matériels.

Il est rare de rencontrer les esprits qui soient purement sattvic, rajasic ou tamasic. Plupart de temps, l’esprit va osciller entre rajasic et tamasic, et, dans les cas rares, entre sattvic et rajasic (mais jamais entre sattvic et tamasic). De même, un esprit qui passe énormément de temps dans l’état rajasic a tendance à rapidement épuiser les réservoirs énergétiques du corps, forçant ainsi le tamas à s’installer (typiquement le cas dans les burn-out). Les esprits rajasic sont également influencés par leur environnement et il n’est pas rare pour ces esprits d’avoir un moment sattvic ou tamasic dépendant du moment de la journée, des rencontres, des nouvelles et du climat.

Publié par

Pour moi, le Yoga est un voyage qui a démarré quand j'étais à peine adolescent... mais ce n'était pas le Yoga tel qu'il est pratiqué de nos jours. Il s'agissait surtout d'un art de vivre, une quête vers le Soi, un désir de s'interroger. Aujourd'hui, à travers Abhisaran, j'essaie de transmettre cette approche globale et holistique du yoga qui travaille à la fois le corps, la psyché et l'esprit, tout en s'appuyant sur l'Ayurvéda et le Tantra.

3 commentaires sur « Tri Guna – les 3 qualités de l’esprit. »

  1. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    Vous avez certainement entendu parler des trois Gunas ?
    ■ sattva, la pureté, la vérité ;
    ■ rajas, l’énergie, les passions, la force, le désir ;
    ■ tamas, l’obscurité, les ténèbres, la lourdeur, l’inertie.
    Ces trois guṇa, indépendants en eux-mêmes, s’entremêlent sans cesse dans la nature différenciée et leur action réciproque commande toute l’évolution de la matière. Il importe de cultiver Sattva dans un premier temps, puis de le transcender. (extrait Wikipedia )
    Petite révision sur des principes ayurvédiques … 🙏🙏🙏🙏🙏

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s