La fiche pratique de la théorie yogique

La fiche pratique de la théorie Yogique

अथ योगानुशासनम्॥१॥ (atha yoga-anuśāsanam ॥1॥)
योगश्चित्तवृत्तिनिरोधः॥२॥ (yogaś-citta-vr̥tti-nirodhaḥ ॥2॥)
तदा द्रष्टुः स्वरूपेऽवस्थानम्॥३॥ (tadā draṣṭuḥ svarūpe-‘vasthānam ॥3॥)
वृत्तिसारूप्यमितरत्र॥४॥ (vr̥tti sārūpyam-itaratra ॥4॥)
– Yoga Sutra I.1-4

Traduction : Maintenant l’étude de Yoga commence. Yoga est l’art d’enlever les modifications qu’apporte l’esprit à notre perception de la réalité. Ce n’est qu’à ce moment que l’observateur arrive à reconnaitre sa propre nature et atteindre l’éveil. Sinon à tout autre moment, il prend la forme des modifications qu’apportent son esprit à la réalité.

Le savoir et la connaissance derrière la pratique du Yoga sont immense et il n’est pas anormal de s’y perdre complètement quand on démarre. Voici alors une fiche pratique qui cherche à résumer des concepts clés de la pratique du Yoga.

Les concepts clés :

  • Purusha et Prakriti : Le Yoga se base sur la philosophie de Sankhya qui nous parle d’une dualité Purusha (la conscience suprême) et Prakriti (la nature primordiale) qui est derrière toute création et également présente en nous. Le Yoga considère Purusha comme étant la vraie nature de l’être qui, sous l’emprise de Prakriti, n’arrive plus à voir la réalité de l’univers.
  • Guna: Prakriti a trois guna (forces primordiales/qualités). Sattva guna est la qualité de lumière, recul et paix interne. Rajas guna est la qualité de mouvement et dynamisme où nos sens psychiques émotionnelles sont souvent dans un état d’hyperactivité. Tamas guna est la qualité de structure mais aussi de noirceur qui, dans notre esprit, se présente comme l’ignorance et les tendances autodestructrices.
  • Mahabhuta: A travers ses aspects tamas, Prakriti donne naissance aux mahabhuta (les éléments grossiers) qui sont derrière toute création manifestée. Ces éléments sont Akasha (l’éther – ce qui ne peut être qu’entendu), Vayu (l’air – ce qui peut être entendu et ressenti), Agni (le feu – ce qui peut être entendu, ressenti et vu), Apas (l’eau – ce qui peut être entendu, ressenti, vu et goûté) et Prithivī (la terre – ce qui peut être entendu, ressenti, vu, goûté et flairé). Tout ce qui existe est composé de ces 5 éléments.
  • Dosha: Dans notre corps, ces 5 éléments se combinent pour créer 3 dosha (les énergies biologiques ou les humeurs du corps) qui gèrent toutes les fonctions corporelles. Vata dosha (composé de l’éther et de l’air) est le principe du mouvement, que ce soit le mouvement physique ou encore la réflexion. Son énergie subtile s’appelle Prana (l’énergie vitale). Pitta dosha (composé du feu et de l’eau) est le principe d’assimilation et de digestion, que ce soit de la nourriture ou encore titre émotionnel. Son énergie subtile s’appelle Tejas. Kapha dosha (composé de l’eau et de la terre) est le principe de structure et nutrition du corps, qui assure que nos organes et nos tissus fondateurs reçoivent la nutrition nécessaire. Son énergie subtile s’appelle Ojas (qui est derrière notre élan vital). L’équilibre de ces 3 énergies est derrière la bonne santé physique et mentale mais leur déséquilibre donne naissance aux maladies.
  • Kosha: En Yoga, nous ne voyons pas le corps comme étant un mais plutôt composé de plusieurs enveloppes. Annamaya kosha est le corps physique qui agit comme l’enveloppe extérieur pour les autres corps. Pranamaya kosha est le corps vital où bougent les énergies subtiles du corps. Manomaya kosha est le corps de notre mental et lié à nos émotions. Vijnānamaya kosha est le corps d’intellect où les émotions sont apaisées et l’esprit a du recul. Anandamaya kosha représente le corps causal où le germe de la vie est né et d’où l’être arrive à apercevoir la réalité telle qu’elle est.
  • Nadi : Le prana ne bouge pas dans le corps physique mais dans le corps vital. Tout comme le corps physique a un système d’artères et de veines pour la circulation sanguine, le corps vital a un système de nadi (canaux énergétiques) pour la circulation pranique. Bien qu’il y ait 72000 nadi dans le corps humain, trois sont considérés comme étant les plus importants. Sushuma nadi est le canal central qui, comme un pont qui existe en dehors de l’espace-temps, connecte l’être avec les premiers moments de Prakriti, permettant ainsi l’involution à travers laquelle le Yogi arrive à apercevoir la conscience suprême. Pingala nadi est le canal solaire qui gère les fonctions vitales du corps (comme digestion mais aussi prise de décision). Ida nadi est le canal lunaire qui contient l’énergie calmante et rafraîchissante.
  • Chakra: Les chakras sont les vortex énergétiques situés sur le Sushuma Nadi et c’est quand la conscience traverse ces différents chakras que le processus d’involution se fait.

Que cherche un Yogi ?

Avant tout, un yogi cherche à enlever les modifications qu’apportent son esprit à sa perception de la réalité. En deuxième lieu, un yogi cherche à libérer sa conscience pour qu’elle puisse rejoindre la conscience suprême.

Cette recherche demande que l’on travaille sur les points suivants :

  • Avoir un corps qui est en bonne santé : pour cela, un Yogi cherche à équilibrer ses trois dosha.
  • Un esprit en paix : qui demande que ce soit sattva guna qui est prédominant dans son esprit.
  • Avoir un contrôle total sur son prana : pour que ce prana puisse amener la conscience vers la conscience suprême à travers le Sushuma Nadi.
  • Le bon alignement des 5 kosha : pour que la conscience arrive à accéder à anandamaya kosha à volonté.

Comment un Yogi arrive à faire tout cela ?

Le Yoga réclame que l’on travail sur soi-même d’une façon holistique. Le corps, la psyché et l’esprit sont tous liés. Si on ne travaille qu’un en laissant de coté le reste, cela créera toujours un déséquilibre. Afin d’entreprendre le processus du Yoga, un Yogi utilise les outils suivants :

  • Se tourner vers l’intérieur : Cela représente la grande différence entre la philosophie occidentale et orientale. Où l’occident se focalise sur les réponses à l’extérieur, les philosophies comme le Yoga tournent la recherche vers l’intérieur de soi-même.
  • Le processus et pas le but : Tant que notre esprit se focalise sur les buts, il a tendance à rester concentré vers l’extérieur et la conscience ne peut jamais reconnaître sa propre nature. Le Yoga privilégie que l’on se concentre sur le processus et pas le but.
  • Les Yama (les éthiques) : Afin de pouvoir progresser sur la voie, il est important que le Yogi puisse vivre en paix avec son environnement ainsi qu’avec soi-même. A travers les éthiques comme ne pas avoir le désir de faire du mal à autrui ou soi-même, ne pas convoiter, ne pas mentir, ne pas voler et éviter l’abus sensoriel ; le Yogi rend son esprit plus sattvic.
  • Les Niyama (les observances) : Si les yama aide le Yogi à avoir une prédominance de sattva dans son esprit, les niyama lui permettent de mettre en place un processus qui l’aidera à avancer dans sa voie. La pureté de pensée et de parole, la bonne hygiène et discipline de vie, travailler sur le contentement, la persévérance et la volonté, l’étude et la connaissance de soi ainsi que de la philosophie et de la métaphysique, et l’abandon de soi vers la conscience suprême/dieu sont des points clés qui aident le Yogi à enlever les obstacles dans cette voie.
  • Les asanas : Le rôle principal des asanas c’est d’assurer que le Yogi a un corps ferme et souple et en bonne santé pour qu’il puisse se concentrer sur les pratiques méditatives et énergétiques. Le rôle secondaire est d’aider le Yogi à observer le mouvement de prana, garder un équilibre dans les doshas et apprendre à intérioriser sa conscience.
  • Les pranayamas : Vu souvent comme des exercices de respirations, les pranayamas permettent auYogi d’agir directement sur le mouvement de prana dans son corps vital.
  • Pratyahara : Cette pratique aide le Yogi à retirer ses sens du monde externe afin de pouvoir se concentrer sur les processus internes du corps et de l’esprit.
  • Dharana : La concentration intense qui permet le Yogi a atteindre les transes méditatives.
  • Dhyâna : Les transes méditatives permettent au Yogi de rejoindre sa conscience avec la conscience suprême.
  • Les mantras, les mudras, les yantras et les kriyas : les différentes outils qu’un Yogi utilise pour agir directement sur sa conscience et ses énergies internes.

Publié par

Pour moi, le Yoga est un voyage qui a démarré quand j'étais à peine adolescent... mais ce n'était pas le Yoga tel qu'il est pratiqué de nos jours. Il s'agissait surtout d'un art de vivre, une quête vers le Soi, un désir de s'interroger. Aujourd'hui, à travers Abhisaran, j'essaie de transmettre cette approche globale et holistique du yoga qui travaille à la fois le corps, la psyché et l'esprit, tout en s'appuyant sur l'Ayurvéda et le Tantra.

Un commentaire sur « La fiche pratique de la théorie yogique »

  1. Je rejoins tout à fait cet art de vivre avec le yoga qui nous apporte un regard avec notre intérieur ,un compréhension sur le monde ,l univers.
    C est une quête de recherche de connaissance de soi.
    Un pur bonheur .
    Merci pour ce bel article

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s