Comment pratiquer les asanas.

Comment pratiquer les asanas

Yoga est à la mode. Presque tout le monde le pratique. On ne cesse de répéter les incroyables bienfaits du Yoga. Les studios se multiplient. De nouvelles façons de le pratiquer sont inventées chaque jour. Mais est-ce réellement le Yoga que l’on nous enseigne ?

Pour les lecteurs réguliers d’Abhisaran, je n’ai pas besoin de répéter que le Yoga ne se résume pas dans une pratique des asanas. Néanmoins, pour cet article, concentrons-nous uniquement sur les asanas.

Qu’est-ce une asana ?

Le mot « asana » trouve ses racines en « āste » (आस्ते) ou s’asseoir. Traduit littéralement, asana veut dire l’endroit où l’on s’assied. Dans les Yoga Sutra, Patanjali définit les asanas ainsi :

स्थिरसुखमासनम् I (sthira-sukham-āsanam)
प्रयत्नशैथिल्यानन्तसमापत्तिभ्याम् (prayatna-śaithilya-ananta-samāpattibhyām)
ततो द्वङ्द्वानभिघातः (tataḥ dvandva-anabhighātaḥ)
तस्मिन् सति श्वासप्रश्वास्योर्गतिविच्छेदः प्राणायामः (tasmin-sati-śvāsa-praśvāsayoḥ gati-vicchedaḥ prāṇāyāmaḥ)

–  Yoga Sutra II.46-49

Traduction : Ce qui est ferme et stable (sthira) ainsi que confortable et relaxé (sukham) est une asana. Avec persévérance, en réduisant la tendance à l’agitation et en méditant sur l’infini, on maitrise l’asana. Dans cet état, nous ne sommes plus perturbés par les dualités. Et, ayant acquis cette maitrise, on contrôle le mouvement de prana.

Dit autrement, Patanjali voit une asana avant tout comme une posture qui permet au Yogi de contrôler son prana et entrer dans les transes méditatives. Ce n’est que vers le Moyen Age que les textes Yogiques vont parler d’une pratique des asanas.

Ce que nous pratiquons dans les cours de Yoga (y compris les miens) s’appellent plus exactement asana abhyasa (entrainement pour les asanas) et vyayama (exercice physique).

Deux philosophies contradictoires.

Mais même en ce qui concerne l’exercice physique, il y a des grandes différences entre les théories occidentales et les théories yogiques. Ces différences trouvent leurs origines dans l’approche philosophique. Où les philosophies occidentales se concentrent sur un objet externe dans la recherche des réponses ; les philosophies orientales cherchent à se tourner vers l’intérieur.

En occident, les théories sur l’exercice physique se concentrent sur un but externe, avec très souvent une idée de concurrence derrière. Courir plus vite ou courir plus longtemps. S’étirer plus. Pouvoir toucher ses pieds. Soulever plus de poids. Perdre du poids. Le focus de ces exercices sont les muscles. Le système nerveux orthosympathique domine. Le corps est stressé au-delà de ces capacités afin de briser les muscles pour que les nouvelles fibres musculaires soient plus épaisses et plus performantes. Quand on est essoufflé et couvert de sueur, un coach sportif nous pousse pour faire encore un peu plus.

A lire : La théories de Doshas pour mieux comprendre ce qui suit.

Le Yoga, en contrepartie, se base sur les connaissances ayurvédiques du corps et de l’esprit humain. On parle des dosha (les 3 humeurs du corps) et des guna (les 3 qualités de l’esprit). D’après ces connaissances, la manière occidentale de travailler le corps pose deux problématiques. La première c’est que ça déséquilibre le Vata et le Pitta dosha du corps. Et la deuxième est que ça assure que rajas guna (qui est derrière l’égo, l’agitation) prédomine dans l’esprit. Aussi, un Yogi qui pratique des asanas afin de pouvoir avancer sur la voie Yogique, nous enseigne de ne pas nous soucier des buts mais plutôt de privilégier l’instant présent tout en intégrant la philosophie yogique dans notre travail.

Pour cela, une pratique traditionnelle d’asana abhyasa ne va pas se concentrer sur les buts et la concurrence. L’axe principal du travail sera interne. Au lieu de penser aux muscles, on va penser aux organes internes et équilibrer les doshas. Le système nerveux parasympathique va être déclenché. Le Yogi va chercher à maitriser son souffle et à travers celui-ci, le mouvement de prana dans son corps. Quand on est essoufflé et couvert de sueur, un Yogi va dire : « Vous êtes allé trop loin et il faut se reposer. »

Aujourd’hui, le Yoga est certes très populaire. Mais malgré le fait que l’on utilise les postures venant de Yoga, la philosophie de pratique derrière est bien occidentale et très éloignée de la philosophie Yogique.

Alors comment faut-il pratiquer ?

Améliorer ses connaissances dans la philosophie yogique, mieux comprendre le corps et l’esprit d’après l’ayurvéda, et intégrer graduellement des concepts du Yoga sont des clefs importantes qui aident à transformer la pratique des asanas. Voici quelques points simples à garder en tête avant et durant asana abhyasa.

  1. Bien qu’il soit normal d’avoir des buts avant de se lancer en Yoga, une fois la pratique démarre, il est nécessaire de s’éloigner de ces buts. Vous souhaitez réussir telle ou telle asana ? Vous sentir mieux ? Oubliez. Et concentrez-vous uniquement sur votre pratique.
  2. Il n’y a pas de concurrence. Ni entre vous et les autres. Ni entre vous et vous-même. Ce que vous aviez réussi à faire hier – cela ne compte pas. Ecoutez ce que vous dit votre corps et votre esprit aujourd’hui. Et c’est tout.
  3. Avant de démarrer les asanas, prenez le temps de prendre conscience de votre souffle et les différents membres de votre corps.
  4. Il est important d’être centré et posé avant de se lancer dans la pratique des asanas. Pour cela, les chants de mantras, prières ainsi que les exercices de concentrations sont tous conseillés.
  5. Les clés d’une asana sont d’abord l’alignement, ensuite l’équilibre, puis le souffle. Combien vous arrivez à vous étirer vient loin derrière.
  6. Ne sautez pas d’une asana à l’autre. Chaque asana change le mouvement de prana dans le corps. Revenez, prenez un peu de temps de vous centrer de nouveau avant de changer d’asana.
  7. D’abord le souffle. Ensuite le souffle. Et finalement le souffle. La maitrise du souffle, qui aide à maitriser le prana, est primordiale dans la pratique des asanas. Ce souffle doit être régulier, calme et contrôlé.
  8. Une fois le souffle est au rendez-vous, l’alignement est bon et la posture aussi, devenez observateur de votre respiration et arrêtez de pensez à votre corps. Les Yogis pratiquent les asanas afin de transcender le corps, pas pour en devenir accro !
  9. Les asanas cherchent à allonger et étirer les fibres musculaires. Même quand on pratique les postures de flexion de dos vers l’arrière, on cherche toujours à étirer et pas à compresser la colonne vertébrale. Etirer la colonne vertébrale, défaire des nœuds dans les muscles abdominaux est une partie importante de la pratique des asanas.
  10. Deuxième aspect important est d’améliorer la circulation sanguine dans la région pelvienne. Pour cela, il est important que votre respiration arrive à descendre aussi bas que possible, pour permettre au prana d’entrer dans cette région.
  11. Chaque fois vous vous sentez essoufflé ou vous commencez à transpirer, c’est le signe que vous êtes allé trop loin. Arrêtez-vous bien avant et prenez une pause.
  12. Terminez la pratique avec méditation. Le but d’une pratique des asanas est d’équilibrer le mouvement de prana dans le corps. Si vous sortez de votre pratique dans un état d’extase, c’est un signe d’aggravation de prana vata. A la fin d’une pratique bien faite, vous devriez vous sentir posé et calme.

Publié par

Pour moi, le Yoga est un voyage qui a démarré quand j'étais à peine adolescent... mais ce n'était pas le Yoga tel qu'il est pratiqué de nos jours. Il s'agissait surtout d'un art de vivre, une quête vers le Soi, un désir de s'interroger. Aujourd'hui, à travers Abhisaran, j'essaie de transmettre cette approche globale et holistique du yoga qui travaille à la fois le corps, la psyché et l'esprit, tout en s'appuyant sur l'Ayurvéda et le Tantra.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s