Il est temps de méditer : Compter la durée de respiration

Compter le durée de votre souffle

Vous êtes assis et vous méditez. Vous gardez la concentration sur votre souffle. Quand les pensées viennent, vous vous détachez. Pourtant, après quelques minutes, les pensées deviennent trop nombreuses. Sans le vouloir et malgré votre volonté, vous réagissez. Ce qui aide dans ces cas-là c’est de compter la durée de votre inspiration et expiration.

Le fait de compter a également d’autres avantages. Quand le temps d’expiration est plus long que le temps d’inspiration, l’élasticité des poumons s’améliore. Les émotions s’en vont. L’esprit se calme. Pareillement, quand le temps d’inspiration, expiration ainsi que rétention sont toujours les mêmes, notre souffle devient rythmique et notre esprit rentre plus facilement dans les transes méditatives.

Exercice :

  1. Prenez le temps de nettoyer votre lieu de méditation.
  2. Faites quelques salutations au soleil afin de faire circuler le sang.
  3. Assoyez-vous dans une position confortable. Si vous n’êtes pas à l’aise par terre, assoyez-vous sur une chaise mais n’appuyez pas votre dos sur le dos de la chaise.
  4. Faites un vœu : Je vais me concentrer sur mon souffle et compter.
  5. Démarrez par une expiration. Amenez votre conscience sur le souffle.
  6. Inspirez en comptant jusqu’à 4 par le nez.
  7. Expirez en comptant jusqu’à 8 par le nez. (Si vous êtes trop agité ou si vous avez du mal à expirer par le nez, vous pouvez également expirer par la bouche, mais il est toujours mieux d’expirer par le nez, sauf dans les moments de grand stress).
  8. Au début, il vous sera difficile de toujours inspirer et expirer en gardant le même rythme. Ne vous laissez pas frustrer. Petit à petit, vous y arriverez.

Etape 2

  1. Une fois vous êtes à l’aise à inspirer et expirer en comptant la durée, il sera temps de commencer à retenir votre souffle.
  2. Procédez comme dans l’exercice précédent.
  3. Inspirez par le nez en comptant jusqu’à 4.
  4. Retenez souffle et comptez jusqu’à 4.
  5. Expirez en comptant jusqu’à 8.

Afin de mieux comprendre l’importance de rétention durant respiration, lisez les 4 composants d’un pranayama.