Drishti ou le Regard

Nos yeux sont les fenêtres vers notre âme. Mais notre âme a également tendance à regarder à travers ces fenêtres. Quand les yeux bougent, notre esprit et notre âme sont perturbés. Avec chaque nouvelle chose qui rentre dans notre champ de vision, notre esprit réagit. Le cerveau cogite et rentre dans les rythmes bêtas. Durant une pratique de yoga ou méditation, cela empêche notre esprit de devenir immobile et vraiment se concentrer. Notre conscience va de droite à gauche.

Afin de concentrer et d’apaiser l’esprit, un des principes utilisés en Yoga c’est le Drishti ou le Regard. Il y a plusieurs drishti qui sont utilisés en Yoga et chaque drishti a un impact différent sur notre pratique. Il dirige le mouvement d’énergie dans notre corps durant chaque posture ainsi que l’alignement de notre colonne vertébrale.

Nasagrai Drishti. Durant ce drishti, nous focalisons nos yeux sur le bout de notre nez. Notre cou se penche légèrement vers l’avant. Le rythme du diaphragme crânien est ralenti. La conscience descend automatiquement sur notre Muladhara chakra (chakra racine). Ce drishti a un effet méditatif sur notre être et il est très souvent utilisé durant les postures telles que tādāsana ou les postures où on se plie vers l’avant pendant que nous sommes debout (par exemple, dans Uttānāsana).

Bhrumadhye Drishti. Notre regard est tourné vers notre front, juste entre les yeux, qui est le siège de Ajna chakra (chakra de troisième œil). Notre cou se penche légèrement vers l’arrière. Les diaphragmes crânien et cervical s’agitent. Notre énergie vitale se concentre dans l’Ajna chakra et rentre plus facilement dans le crâne. Les āsanas où le dos se plie vers l’arrière utilisent ce regard (par exemple, Bhujangāsana).

Nabichakra Drishti. Le regard se tourne vers notre nombril et le siège de Manipura chakra (chakra du nombril). Le cou se penche beaucoup plus vers l’avant et le diaphragme crânien est ralenti. L’énergie vitale se concentre vers le nombril et le processus digestif est déclenché. Les āsanas comme adho mukh svanāsana (chien qui regarde en bas) utilisent ce drishti.

Angusthamadhye Drishti. Le regard se tourne vers les pouces. Ce drishti est utilisé dans les āsanas comme Urdhva Hastāsana.

Hastagrai Drishti. Les yeux se concentrent sur une main. Les postures comme Trikonāsana (triangle) utilisent ce drishti.

Parsva Drishti. La tête se tourne vers l’arrière et les yeux regardent soient à notre gauche ou à notre droite. Les postures avec une torsion comme Bhāradvajāsana utilisent ce drishti.

Padayoragrai Drishti. Les yeux se focalisent sur nos pieds. Les postures où on se plie vers l’avant pendant que nous sommes assis telle que Jānusirāsana utilisent ce drishti.

Urdhva Drishti. Les yeux se tournent vers le haut et le regard se concentre dans le vide. Les postures comme Virābhadrāsana I (posture de guerrier) utilisent ce drishti.