Tadasana ou posture de la montagne

Tādāsana ou Posture de la Montagne

Egalement appelé Samasthiti (Sama = droit/calme, sthiti = stabilité/ténacité), Tadasana ou posture de la montagne est une des poses fondamentales de Yoga.

Technique :

  1. Mettez-vous debout avec les gros orteils en contact et les talons légèrement espacés pour que les deuxièmes orteils soient parallèles.
  2. Soulevez vos orteils et posez-les doucement dans le sol. Prenez le temps de vous basculer de droite à gauche et d’avant en arrière afin de ressentir la manière dont vous partagez votre poids sur vos pieds.
  3. Visualisez un triangle formé par votre talon, votre gros orteil et votre petit orteil. Cherchez à partager votre poids d’une façon égale dans ce triangle. Ressentez l’énergie qui ressort du sol et traverse votre corps.
  4. Sans verrouiller vos genoux, tirez vos rotules vers le haut.
  5. Contractez vos cuisses et vos fesses.
  6. Gardez le bas d’abdomen ferme.
  7. Relaxez vos clavicules et amenez vos épaules vers l’arrière et loin des oreilles. Les paumes sont tournées vers l’intérieur.
  8. Le sternum se soulève vers le ciel.
  9. Le menton est parallèle au sol.
  10. Glissez votre coccyx sous les fesses.
  11. Conscience : Amenez votre conscience dans votre colonne vertébrale.
  12. Regard : Le regard peut être fixé droit devant vous ou, afin de rendre la pose plus méditative, sur le bout de votre nez.
  13. Respirez par le nez. Gardez un souffle régulier, calme et profond.

Bénéfices :

  1. C’est une des poses de base pour tout travail postural.
  2. Aide à apprendre et maîtriser les principes de Yoga telles que l’importance du regard, conscience, concentration, respiration, et comment mieux partager le poids du corps entre les talons et les orteils.
  3. Renforce les chevilles, genoux et cuisses.
  4. Raffermissement des fesses et de l’abdomen.
  5. Aide dans les problématiques liées aux pieds et chevilles, telles que les pieds plats.
  6. Aide dans les douleurs de sciatique.
  7. Utiliser ses variations pour tout problème de dos.

A noter :

Il est important de garder le dos droit. Il ne doit être ni cambré ni relâché. Pour cela, gardez les fesses contractées et le bas d’abdomen ferme.

Contre-indications :

  • Maux de tête.
  • Dans les cas d’insomnie ou basse tension, cette pose est mieux pratiquée sous la surveillance d’un professeur.