respiration integrale

Respiration Intégrale

Dans un dernier article, nous avions parlé de la respiration abdominale. Cet exercice fut important afin de réhabituer notre corps à utiliser notre diaphragme thoracique pour respirer. Or, afin de tirer tous les bénéfices que peut nous apporter une respiration profonde, il est important d’utiliser l’intégralité de nos poumons. C’est d’autant plus important dans la pratique de Yoga où notre souffle est d’une grande importance.

Les bénéfices d’une respiration par le diaphragme :

Notre souffle a une grande importance sur le système cardiovasculaire, le système nerveux, le système digestif ainsi que le système immunitaire. Quand nous respirons mieux, les choses suivantes se passent dans notre corps :

  1. Les muscles se relaxent. C’est d’autant plus important quand vous pratiquez un yoga asana mais ça aide également à détendre le bas de dos, les hanches et les clavicules, qui sont souvent les points où le stress s’accumule.
  2. Le corps s’oxygène mieux. Chaque cellule reçoit ce dont elle a besoin et travaille d’une manière plus efficace. L’endurance ainsi que les niveaux de concentration s’améliorent.
  3. Nos artères et nos veines se détendent également et le cœur a moins besoin de forcer pour faire circuler du sang, ce qui aide contre l’hypertension ainsi que plusieurs problématiques cardiaques.
  4. Les endorphines se libèrent, ce qui crée un état de calme et de bonheur tout en aidant à mieux gérer les douleurs.
  5. Le système lymphatique fonctionne mieux et permet une meilleure détoxification de corps.
  6. L’état de calme engendré par les endorphines permet de prendre du recul vis-à-vis de notre vie et nos émotions, ce qui incite des décisions plus réfléchis.

Comment faire pour mieux respirer ?

  1. Nous allons démarrer dans une position allongée. Je conseille de vous allonger par terre car ça tient mieux le dos. Enlevez vos chaussures, vos chaussettes et votre ceinture. Si vous n’êtes pas confortable dans cette position, vous pouvez mettre un coussin sous votre cou et une serviette sous votre bas de dos. Egalement, vous pouvez pliez vos genoux et mettre vos pieds proches de vos hanches.
  2. Mettez une main juste au-dessus de votre nombril et l’autre au niveau de votre cœur.
  3. Expirez en vidant bien les poumons. A la fin de votre expiration, soufflez pour que les poumons soient complètement vidés.
  4. Comptez de 1 à 4 et laissez votre abdomen soulever votre main pendant que vous inspirez de votre diaphragme thoracique.
  5. Comptez 5 et 6 et laissez vos côtes s’écarter et votre poitrine s’élargir.
  6. Comptez 7 et 8 et redressez vos clavicules, permettant le haut des poumons de respirer également.

Faites cet exercice 5 minutes. Une fois que vous êtes confortable à respirer de cette façon dans une position allongée, la prochaine étape sera de faire le même dans une position assise. Pour cela, vous pouvez vous asseoir par terre ou sur une chaise. Ce qui compte c’est que votre dos reste droit et que vous ne l’appuyez pas sur le dos de votre chaise (ce qui empêchera votre cage thoracique à s’étendre pleinement).

Durant cet exercice, nous inspirons et nous expirons par le nez. Si vous n’êtes pas habitués à respirer de cette façon, cela peut vous donner l’impression de suffoquer au début. Afin d’éviter cela, vous pouvez expirer par la bouche mais inspirez toujours par le nez. Également, cette impression de suffoquer partira lorsque vos muscles s’habituent à cette façon de respirer.

Finalement, afin de tirer le maximum des bénéfices de cet exercice, expirez aussi lentement que vous inspirez. Vous pouvez également expirer plus lentement que vous inspirez.